Les actualités en provenance de la TROCFL, de ses membres et de ses partenaires.

Rapport d’activités 2018-2019

Cliquez sur l’image pour voir le Rapport d’activités 2018-2019 de la TROCFL :

Vous y trouverez le portrait de nos réalisations pour la dernière année : soutien aux membres, 14e Rassemblement régional des OCF, projets régionaux, représentation, mobilisation, etc. Une année encore une fois bien remplie !

Histoires de familles

À l’occasion de la célébration de ses 25 ans, la Table régionale des organismes communautaires Famille de Lanaudière (TROCFL) publie un recueil intitulé Histoires de familles.

Le recueil rassemble les témoignages de 38 familles fréquentant les organismes membres de la TROCFL. Leurs histoires illustrent tout l’impact positif de leur Maison de la famille dans leur vie.

Le lancement d’Histoires de familles s’est fait lors d’un cocktail dînatoire le 1er novembre, à la Maison Parent-Aise de Joliette. Nous avons pu entendre des parents témoigner de leur reconnaissance envers leur Maison de la famille.

Citons Anita Champagne, membre du conseil d’administration de la Joujouthèque Farfouille : « Je suis très reconnaissante envers le communautaire aujourd’hui et à jamais, car sinon je n’aurais jamais eu la chance de redonner dans la société. Je comprends maintenant l’autre côté de la médaille puisque j’y étais il n’y a pas si longtemps. Je n’oublierai jamais l’aide que j’ai eue de la Joujouthèque Farfouille. Sans eux je ne serais pas où je suis. »

Également, Sylvie Richard insiste sur l’importance des OCF : « Cible Famille Brandon a fait une différence positive dans ma vie… Il faut que ça continue. Les familles ont besoin de Maisons de la famille autour d’elles. Moi j’y ai trouvé un milieu de vie accueillant, confidentiel, chaleureux, réconfortant et à l’écoute. »

Véronique Hivon, députée de Joliette était représentée sur place par son attaché politique Guillaume Dénommé : « Aujourd’hui vous célébrez, notamment, en partageant des récits d’histoires de familles d’ici : une initiative que je salue et un projet porteur de beaucoup d’espoir. Très hâte de vous lire, de partager ces histoires dans mon entourage et aussi, de trouver de nouvelles sources d’inspiration dans le cadre de mes fonctions. Si nous souhaitons une politique plus humaine, plus à l’écoute des besoins et des aspirations de la population, vos élu.e.s doivent, justement, connaître vos histoires, les ressentir et s’en inspirer. À cet égard, vous pouvez compter sur moi, je suis et demeure votre alliée sincère. »

Les organismes communautaires Famille proposent aux familles un milieu de vie sans préjugé, un lieu d’accueil, de référence, d’entraide, de répit et d’activités afin de briser l’isolement et de favoriser le bien-être des familles et le développement global des enfants. Les OCF accueillent tous les types de familles et toutes les personnes qui les composent.

Le merveilleux travail réalisé par les organismes Famille est loin d’être reconnu, comme le fait remarquer Francine Delisle, présidente de la TROCFL et coordonnatrice la Maison de la Famille La Parenthèse : « Il nous faut trop souvent encore faire valoir leur mission de prévention, de soutien et d’accompagnement auprès des familles. C’est pour cette raison que la TROCFL a édité le recueil Histoires de familles. En effet, qui de mieux placé pour témoigner de tout l’effet positif de ces organismes ? Les familles ! »

Coffre à outils à l’usage des pères

Nous partageons avec vous ce Coffre à outils à l’usage des pères de la grossesse à 2 ans, réalisé par la Maison de la famille des Basques, et inspiré en partie par notre fameux livret sur l’engagement parental Comme père… Je m’engage

Cette publication offre un éventail d’outils pour accompagner les pères durant la grossesse, l’accouchement et les premières années de vie de l’enfant. Conçu pour lui: utile pour elle!

Cliquez sur l’image pour accéder au document.

La planète s’invite dans le communautaire

PLUS DE 350 organismes communautaires répondent à l’appel du mouvement mondial de grève pour la planète

« Et ce n’est que le début puisque nous avons recueilli ces signatures en seulement cinq jours, souligne Caroline Toupin du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA). Si les organismes communautaires se sentent interpellé, c’est parce que la crise climatique et celle de la biodiversité vont toucher prioritairement les populations vivant des injustices, c’est-à-dire celles avec qui ils travaillent au quotidien », poursuit-elle. Le droit à la santé, à l’alimentation, au logement, à un revenu décent, à un environnement sain sont menacés plus que jamais. Dans un contexte de crise écologique sans précédent, les enjeux de pauvreté, d’écologie et de démocratie sont inévitablement liés et les luttes visant l’amélioration des conditions de vie, l’avancement et le respect des droits humains devront tenir compte de la lutte écologiste.

Selon Maude Prud’homme du Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE), « il est aujourd’hui crucial, comme société, de reconnaître que les bouleversements climatiques sont enclenchés et qu’il y a urgence d’agir. Les gouvernements doivent mettre en œuvre des mesures drastiques afin d’amorcer dès maintenant les virages nécessaires, mais ce avec solidarité ».

En effet, « nous rejetons l’idée d’une transition écologique néolibérale qui profiterait aux riches, au détriment des plus pauvres. Nous pensons que toute transition devra absolument se faire dans une perspective de justice sociale et dans le respect de droits humains », soutient Jessica Lambert-Massicotte du Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL).

Ainsi, les mesures de transition devront participer à l’amélioration des conditions de vie des personnes et des communautés actuellement défavorisées.

Bien sûr, ces mesures impliquent nécessairement des changements de valeurs, de normes sociales et de mode de vie importants qui passent notamment par des campagnes d’éducation et de sensibilisation. Nous pensons que le communautaire a un rôle central à jouer, particulièrement en regard de l’éducation populaire auprès des personnes laissées pour compte afin que celles-ci puissent être au cœur des processus démocratiques et des débats de société entourant ces enjeux.

C’est donc dans une perspective de justice sociale que les organismes communautaires sont invités à se mobiliser pour les grandes manifestations du 27 avril ainsi que pour le mouvement mondial de « La planète en grève » le 27 septembre.

De plus, des organismes communautaires de plusieurs régions organiseront des activités d’éducation populaire visant à sensibiliser la population aux inégalités sociales en lien avec les enjeux climatiques.

–30–

Nos porte-paroles sont disponibles pour des entrevues médias.

Pour information et pour communiquer avec nos porte-paroles :

Caroline Toupin, Coordonnatrice, RQ-ACA, 514-260-3786

Maude Prud’homme, Déléguée à la transition, RQGE, 581-886-3523

Gabriel Dumas, Co-coordonnateur, MÉPACQ, 514-843-3236

Télécharger la liste des signataires : https://bit.ly/2v2B7d6

La Planète s’invite dans le communautaire est une initiative du MÉPACQ, du RQGE et du RQ-ACA, en collaboration avec la Planète s’invite au Parlement.

Le RQGE regroupe près de 90 groupes répartis dans l’ensemble des régions du Québec et constitue le seul représentant du secteur environnement au sein de l’action communautaire au Québec.

Le RQ-ACA est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome (ACA), représente 57 regroupements et organismes nationaux, et rejoint au-delà de 4 000 organismes d’ACA luttant partout au Québec pour une plus grande justice sociale.

Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (le MÉPACQ) est un regroupement provincial de 11 Tables régionales multisectorielles composées d’environ 300 groupes d’éducation populaire autonome. Par le moyen de l’éducation populaire, nous travaillons ensemble à la transformation sociale de manière à faire émerger la solidarité et la justice sociale dans notre société.